Arabic French Portuguese  
  English Greek Italian
Press Releases Kerry Kennedy to lead human rights delegation to Western Sahara
Jueves, 23 de Agosto de 2012 12:25
AddThis Social Bookmark Button

 

(Washington – Aug. 20, 2012) Kerry Kennedy, President of the Robert F. Kennedy Center for Justice and Human Rights (RFK Center), will lead a human rights delegation with distinguished international human rights advocates to Moroccan-controlled Western Sahara and to Sahrawi refugee camps in Algeria from August 24 to 31. The objective of the visit is to assess the human rights situation on the ground.

Since 1975 there is an ongoing conflict between the Kingdom of Morocco and the Polisario Front, a national movement committed to self-determination for the Sahrawi people.  Because of the conflict, the Sahrawi people were divided in two, those living under Moroccan control and those living in refugee camps in Algeria.  In 1991, the United Nations established a peacekeeping mission to oversee a cease-fire between the two parties and to conduct a referendum. After 21 years of its creation,  the UN Mission for the Referendum of Western Sahara –MINURSO, has not been able to realize the referendum and does not have a human rights mandate, in spite of the concerns raised by the international community about human rights violations.

"Our delegation will seek to assess the human rights situation on the ground by speaking to human rights defenders, government authorities, and ordinary families split apart by this conflict," said Kerry Kennedy.  "We hope to raise attention to this issue and support the establishment of a human rights mandate for the UN Mission."

Members of the delegation include: Mary Lawlor, Director, Front Line Defenders; Margarette May Macaulay, Judge of the Inter American Court of Human Rights; Eric Sottas, former Secretary-General, World Organization Against Torture; Maria del Río, Board of Trustees of the Jose Saramago Foundation; and Marialina Marcucci, President of the RFK Center  – Europe. RFK Partners for Human Rights Director Santiago A. Canton, Advocacy Director Marselha Gonçalves Margerin, and Advocacy Associate Stephanie Postar will accompany the delegation. The RFK Center will prepare a report, including observations from delegation members, after the trip concludes.

The RFK Center has met with representatives of all parties to the conflict in Washington, D.C. and appreciates the cooperation received.

EN FRANÇAISE

(Washington-15/08/2012) Mme Kerry Kennedy, Présidente du Centre Robert F. Kennedy pour la Justice et les Droits de l’Homme (Centre RFK), conduira une délégation d’observation de la situation des droits de l’homme composée d’experts internationaux reconnus dans les territoires du Sahara Occidental contrôlés par le Maroc et les camps de réfugiés Sahraouis en Algérie du 24 au 31 août. Le but de cette visite est d’évaluer la situation des droits de l’homme sur place.

Depuis 1975, un conflit oppose le Royaume du Maroc et le Front Polisario, un mouvement national engagé en faveur du droit à l’autodétermination du peuple Sahraoui. Le conflit a causé  la séparation du peuple Sahraoui, une partie de la communauté Sahraouie vit sous contrôle marocain et l’autre partie se voit contrainte de vivre dans des camps de réfugiés en Algérie. En 1991, l’Organisation des Nations Unies a établit et déployé une mission de maintien de la paix afin de surveiller le respect du cessez-le-feu entre les deux parties et d’organiser un référendum. Vingt et un ans après sa création, la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un Référendum au Sahara Occidental-MINURSO, n’a pas été en mesure d’organiser le dit référendum et reste une mission de paix des Nations Unies à être dépourvue d’un mandat de surveillance des droits de l’homme, malgré les dénonciations des violations des droits de l’homme par la communauté internationale.

« Notre délégation cherchera à évaluer la situation des droits de l’homme en se rendant sur place et en rencontrant des défenseurs des droits de l’homme, les autorités gouvernementales, et des familles ordinaires séparées par le conflit », a déclaré Kerry Kennedy, ajoutant « Nous espérons sensibiliser l’opinion à cette situation et soutenons l’élargissement du mandat de la MINURSO à la surveillance des droits de l’homme ».

La délégation sera composée de Mary Lawlor, Directrice de Front Line Defenders ; Margarette May Macaulay, Juge à la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme ; Eric Sottas, ancien Secrétaire Général de l’Organisations Mondiale Contre la Torture ; Marialina Marcucci, Présidente du Centre RFK en Europe et Maria del Río du conseil d'administration de la Fondation Jose Saramago. Le Directeur du Programme Partenaires RFK pour les Droits de l’homme, Santiago A. Canton, la Directrice du Plaidoyer, Marselha Gonçalves Margerin, et l’Assistante du Plaidoyer Stéphanie Postar se joindront à la délégation. Le Centre RFK publiera, dans un rapport, les observations des membres de la délégation une fois la mission achevée.

Le Centre RFK a rencontré les représentants de toutes les parties au conflit présents à Washington, D.C., et souhaite remercier leur aimable coopération.